AIDE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE EN OPHTALMOLOGIE POUR LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES
Mise à jour le 09/02/2020

Les collyres corticoïdes

  • En cas de suspiçion de kératite aigue, les corticoïdes sont contre-indqués en l’absence de diagnostic étiologique.
  • Pas d'utilisation de corticoïdes par voie ophtalmique plus de 7 jours sans avis ophtalmo : risque d'hypertonie oculaire, d'opacification du cristallin et de kératite superficielle.
  • De façon générale, l'initiation d'un traitement par collyre corticoïde seul par un médecin généraliste est déconseillée.
  • DEXAFREE® 1mg/mL unidoses = dexamethasone phosphate (remboursé) : 1 gtte 4 à 6 fois par jour pendant 1 à 7 jours. Pas d’étude chez l’enfant.
  • FLUCON® flacon = fluorometholone (remboursé) : 1 gtte 3 fois par jour. A privilégier chez le patient glaucomateux (pas de risque d'hypertonie oculaire)
  • MAXIDEX® 0,1% flacon = dexamethasone (remboursé) : 1 gtte 3 à 6 fois par jour pendant 7 jours. A partir de l'âge de 2ans.
  • SOFTACORT® 3,35mg/mL unidoses = hydrocortisone sulfate sodique : 2 gttes 2 à 4 fois par jour pendant 7 jours. Pas d'études chez l'enfant.